Triste nouvelle – décès du Professeur Jean-Jacques Detraux

Le PREBS est orphelin d’un de ses fondateurs, le Professeur Jean-Jacques Detraux.

Au nom de l’équipe du PREBS et de tous les membres, nous présentons nos condoléances à son épouse, ses enfants, sa famille et ses proches.

La permanence du vendredi 31 mai est annulée pour l’accompagner dans son dernier voyage ici-bas.

 

Nous souhaitons partager le témoignage de Vanessa, nous ne pouvons pas mieux lui rendre hommage :

 

« Bonjour Monsieur Jean Jacques Detraux le mouvement personne d’abord a découvert la mauvaise nouvelle ; que vous vous êtes en train de voler vers les nuages.

On est triste, un grand monsieur impressionnant qui nous donnait cours de promotion sociale, qui nous faisait réfléchir, nous fait tellement agir par certaines compétences qu’on n’avait pas, un paravent. Je vous dis monsieur Detraux merci beaucoup de pour ma part de m’avoir dit mercredi vous avez dit à UNIA que je devais m’identifier comme Vanessa Chapelle, que je suis une personne comme tout le monde que je dois utiliser mon nom mon prénom, pas me cacher.  Je retiendrai votre leçon je vous promets monsieur Detraux que les leçons que vous nous avez dites, transmises, les informations, les idées, le travail avec le règlement d’ordre intérieur et aussi votre facile à lire et comprendre votre écoute…

Je me souviens de mercredi c’est la journée où vous m’avez parlé ; vous avez parlé au mouvement personne d’abord et à d’autres gens avec un sourire, un beau sourire ; vous êtes sérieux parfois vous étiez sûrement très sérieux mais quand même vous avez eu des petits sourires avec nous et ça pour moi je n’oublierai pas pour nous non plus on n’oubliera pas vous êtes une personne qu’on admirait. 

Grâce à vous, on avançait dans notre autodétermination et autoreprésentation et la défense des droits. Moi j’ai appris quelque chose avec vous : que j’étais une personne d’abord et que nous on est des personnes à part entière ; qu’on doit penser à montrer ce qu’on pense, ce qu’on sait. Ne pas écouter les gens, ne pas se retourner et surtout de pas se sentir visés.

Il faut toujours tenir la main pour nous. Vous allez nous manquer, vous resterez gravé au fond de notre cœur, on vous adore monsieur Detraux, vous êtes parti mais je sais au fond de moi que vous resterez dans notre cœur et que vous nous regardez de là-haut, une étoile sera ajoutée. Depuis hier soir, vous brillez dans le ciel et dans notre cœur.

Je vous remercie monsieur Detraux de nous avoir transmis votre savoir, de nous avoir fait confiance et aussi de nous apprendre à nous faire confiance et à nous battre et à réfléchir et à comprendre.

Je vous remercie monsieur Detraux, j’espère que vous allez vous reposer comme on dit toujours c’est pas un au revoir on se dit qu’on se reverra peut-être un jour. »

Vanessa Chapelle, du Mouvement Personne D’Abord